Fragment Littéraire #10

« NÉRINE
Que sert ce grand courage où l’on est sans pouvoir ?

MÉDÉE
Il trouve toujours lieu de se faire valoir.

NÉRINE
Forcez l’aveuglement dont vous êtes séduite,
Pour voir en quel état le sort vous a réduite.
Votre pays vous hait, votre époux est sans foi :
Dans un si grand revers que vous reste-t-il ?

MÉDÉE
Moi, dis-je, et c’est assez.

NÉRINE
Quoi ! Vous seule, madame ?

MÉDÉE
Oui, tu vois en moi seule et le fer et la flamme,
Et la terre, et la mer, et l’enfer, et les cieux,
Et le sceptre des rois, et la foudre des dieux. »

 

Médée, Pierre Corneille.

Pin It
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *