Dany Laferrière « Je me sens élégant quand je parle bien la langue française »

 

Erik Orsenna et Dany Laferrière invités de Patrick Cohen

 

À l’occasion de la première journée de la langue française dans les médias organisée par le CSA pendant la semaine de la langue française (du 14 au 22 mars), le 7/9 de France Inter et Patrick Cohen s’installe à l’Académie française.

Patrick Cohan 7:9 Académie Française

 

Ce lundi 16 mars, il recevait Hélène Carrère d’Encausse, historienne, Secrétaire perpétuel de l’Académie française ; Erik Orsenna, romancier et académicien ; Dany Laferrière, écrivain haïtien et academicien et Marc Lambron, écrivain, critique littéraire et académicien.

 

Quelques uns de leurs propos ont retenu notre attention, nous ont plu et nous ont fait sourire. On vous laisse découvrir par vous-même :

Erik Orsenna : « La langue n’est pas seulement une communication, la langue c’est aussi une manière de penser, de découper le monde, d’organiser les interactions entre les différentes réalités du monde. C’est cela une langue, c’est un regard. Une langue qui s’arrête, c’est un regard qui s’éteint. (…)
Regardez, si on diminue les mots d’amour, on diminue l’amour. Et si on restreint la langue ? « J’t’aime », et bien d’accord, et alors ? Ben j ‘t’aime. Et alors ? J’t’aime. Et alors ? Et l’inclination et le penchant ? J’ai un penchant pour toi. Ca c’est bon parce que si on continue le penchant, on se retrouve au lit et ce n’est pas mal. Et moi je prends le kiff parce que le kiff ce n’est pas simplement aimer bien. Il y a un truc un peu plus fort, alors pourquoi pas l’accueillir. Moi j’accueille ce genre de choses ! (…) Bienvenue au kiff ! »

Dany Laferrière et Erik Orsenna

Dany Laferrière : « En amour, dès qu’on ajoute, ça diminue. Je t’aime beaucoup, ce n’est pas la même chose que le fameux je t’aime. (…) Ce que je trouve important, c’est la courtoisie. M’asseoir tranquillement et écouter. Tout le monde dans la rue me demande ce que je vais apporter, si je vais changer les choses, et secouer l’Académie… Mais pourquoi je dois secouer les gens ? Qu’est-ce que c’est que cette histoire-là ? Un peu de tenue ! Je m’assois, j’écoute, j’apprends, c’est une affaire qui va jusqu’au bout. (…) Pour moi, j’écris, et je tente d’écrire de la meilleure façon possible, de la plus belle façon possible. Cela n’a rien à voir avec la beauté telle qu’on la conçoit. Tout à l’heure on s’est demandé si la langue française était pure et élégante, et bien je ne sais pas, mais je me sens élégant quand je la parle bien. C’est comme cela que je vois les choses. »

Et si vous voulez retrouver l’intégralité de cet entretien, c’est par ici.

 

Pin It
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

One thought on “Dany Laferrière « Je me sens élégant quand je parle bien la langue française »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *